samedi 9 février 2008

Winter into spring

Planete_Soleil_Transit_Venus_1

Summer pleure son étoile…
Quand winter met les voiles…
Winter into spring…
Soprano my darling….
Autumn is nevermore…

Si seule sans toi....
Quand rien ne danse
C'est la mouvance
Des jours de froid
Quand t'es pas là…

Si seule parfois…

Nos heures de bonheur auraient le sourire des vagues du chant de la mer....
Mais au fond, qu'est ce que j'espère…
Un peu plus qu'hier ?.....
Histoire de se dire « autrefois »….
Quand on ne comptait pas les heures….
Ces heures froides glacées de mélancolie
Mais qui nous redonnaient vie
Parce qu'on avait perdu la foi…

Te souviens-tu de cette plage sablée d'or fin ?....
On le laisser filer
Entre nos mains
Comme deux gamins…
On était biens…

On fuyait l'horizon
Parsemant de moissons
Nos rires enfantins
Parfumés de chagrin….

Summer pleure son étoile…
Quand winter met les voiles…
Winter into spring…
Soprano my darling….
Autumn is nevermore…

Et puis….

Je me souviens de Brel,
Et Mille fois tu pris l'envol
De ces oiseaux sans ailes
Qui n'aspiraient qu'au rêve incertain
De voler vers demain
A tirant d'elle…

Inspire-moi mon amour…

Quand j'ai le mal de toi,
Je n'suis plus rien
Je n'suis plus moi,
Je suis la mer
Qui désaltère
Les matins sombres
A la pénombre
D'un feu de joie…

Prends mes mains…

Serre-les contre toi
Lorsque tout bas
Je murmure
Sans arme ni parjure
Que je n' suis rien sans toi…

Quand t'es pas là…

Il est des mots
Dont le silence
N'existe pas…

Summer pleure son étoile…
Quand winter met les voiles…
Winter into spring…
Soprano my darling….
Autumn is nevermore…

A quoi bon s'inventer
Des lendemains feutrés
Qui rêvent d'éventails
D'artifice
Et d'essences
Perpétuelles…

Quand on ne rêve que d'elle…

J'invente des histoires,
J'ai juste envie d'y croire,
J'ai juste envie d'y croire…

La lune réunit
Les âmes endormies
Calcinées
De rêves de papier…

Ancre de chine,
Couloir obscur,
Les secondes
Etanchent
Les éclaboussures
Flinguées de feutrine
En conjoncture…

J ai le pouvoir d'aimer…

Suis clandestine,
Démesurée,
J'aime les ruines
Désenchantées,
Articulées
De pierres
Qui s'agglutinent
En Erythrée…

J'ai peur du vide…

J'aime les roses
Un peu timides
A peine écloses
Qui s'aventurent
Sans démesure
Sur le pallier
De mes osmoses…

Un peu flinguée…

Miroir oblique,
Tendre supplice
Mélancolique,
Epileptique,
Couleur délice
Sans artifice…

Je suis…

Le vent qui bouleverse les certitudes dans la mouvance du désespoir…

Je suis…

Ce mur incandescant, tremblant, bâtie sur la mélasse de l'absence…

Fissurée…

Je veux plus fort, plus loin... plus haut…toujours….encore…A tout jamais…

Si seulement d'un baiser pouvait renaître l envie de tout recommencer...

Summer pleure son étoile…
Quand winter met les voiles…
Winter into spring…
Soprano my darling….
Autumn is nevermore…

Posté par Wendy44 à 01:57 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Winter into spring

    *M*

    Comme une joli mais triste mélodie *T'M*

    Posté par LoLa, jeudi 21 février 2008 à 11:45 | | Répondre
  • parce que tout est cycle

    Posté par la petite cerise, mercredi 9 avril 2008 à 15:20 | | Répondre
Nouveau commentaire